11 décembre 2007

La repression toujours ...

Voila un compte rendu de l'audience de personnes mises en examen ... dans le cadre du mouvement Fillon (occpation de l'annexe du ministère à Paris

Convoqué à 13h30, le procès n'a commencé qu'à 16h30... Salle comble, des gens debout qui n'ont pas été évacués ; on a connu pire !
Sur 5 personnes convoquées, 4 présentes.
Deux avocats : Mtre Terrel pour David Prévot (accusé de violence sans ITT sur un flic et qqs autres dépositaires de l'autorité dans l'exercice...) et Samuel Morville (mêmes accusations que pour david). Mtre Conte pour Laure Sablet (un tag reconnu, dégradations de biens mobiliers et dossiers de l'EN et dégradation de la voiture du gardien) et Mathieu Raymond (idem Laure).

Une journaliste de bout en bout : Rue 89.

Tout le procès s'est fondé sur des photos ; qqs unes des RG et bcp de photos tirées d'un film de Canal +, qui a filmé l'occupation avec l'accord des protagonistes...

Partie civile : le Trésor Public qui avait dans un premier temps évalué les dégradations à 75 000 euros pour ne retenir que 15 000 ce jour. Et un Conseil qui demandait des dommages pour des violences sur les flics  dont un en particulier. Pas de représentant de l'EN ni de l'annexe.

Procureur : des remarques et des questions très agressives et moralisatrices. Pour finir sur une réquisistion où il a demandé 70 h de TIG pour L. Sablet et M. Raymond. Et 140 h de TIG pour S. Morville et D.Prévot.

La défense : brillante pour les deux avocats présents !!!
Mtre Conte a plaidé la relaxe pour M. Raymond car aucune preuve formelle d'accusation (et même l'inverse : photo avec un témoignage formel pdt la GAV que ce n'est pas Mathieu !!!)

Pour Laure S., qui a reconnu les faits, ne peut palider la relaxe mais souligne que des TAG sont qualifiés de "dégradation légères" dans le Code pénal...On est loin des violences en réunion et dégradations de plusieurs milliers d'euros.

Mtre Terrel a plaidé la relaxe pour D; Prévot car les RG (sur les toits) qui le désignent refusent de confirmer leur témoignage : témoins anonymes... Lequel témoignage est confirmé alors par un offficier de police (en bas, sur le bd Pasteur). Sur photo, on voit D. très calme, qui fume et déambule... comment l'identifier comme ayant jeté des projectiles qd on est 6 étages plus bas ???

Pour S. Morville, idem, aucune preuve de rien....Tout étant encore une fois fondé sur des photos...où ce n'est pas lui !!!

Les deux avocats ont rappelé chacun à leur manière (mais avec panache !!!) le contexte politique...Dans ce sens, on a bien eu une défense collective ...

Verdict : mardi 22 janvier...

Défense collective des victimes de la répression du mouvement lycéen

Posté par nin71 à 08:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur La repression toujours ...

Nouveau commentaire