11 décembre 2007

MEMORANDUM UNITAIRE EN 10 POINTS

Pour ce qui parlent de propositions de réforme voici une très bonnne base de reflexion

Jeudi 6 décembre un nouveau palier des mobilisations des enseignants-chercheurs,
enseignants et personnels de l’enseignement supérieur et de la recherche pour, avec les
étudiants, combattre la loi LRU. Plus de 5000 manifestants à Paris, des milliers
d’autres dans toute la France.
Texte du memorandum remis aujourd’hui au gouvernement à l’issue de la manifestation parisienne.
MEMORANDUM UNITAIRE EN 10 POINTS
Ces 10 points solidaires entre eux s’inscrivent dans l’engagement des organisations signataires des appels à
manifester le 6/12 nombreuses engagées depuis le début de l’été contre la logique de la loi LRU, et toutes
dans une visée de transformation démocratique de l’enseignement supérieur et recherche.
Ils s’appuient sur les mobilisations des personnels et des étudiants.
1) Organiser la convergence de l’ensemble des formations post-baccalauréat aujourd’hui dispersées
entre universités, CPGE, Ecoles d’ingénieurs, formations paramédicales, etc.
2) Renforcer à la fois les universités et les organismes de recherche. Développer les coopérations
universités-organismes de recherche, articulées sur des UMR aux personnels de statuts variés (chercheurs et
enseignants-chercheurs, ...) dans le cadre de la fonction publique d’Etat.
3) Renforcer la collégialité (au contraire de la logique managériale) comme principe d’organisation au
sein du service public d’enseignement supérieur et de recherche avec des conseils élus, largement
représentatifs, et dans les instances d’évaluation et de recrutement.
4) Doubler en 3 ans les moyens d’encadrement en personnels enseignants statutaires dans le cycle L.
Transformer le LMD, améliorer sa lisibilité et assurer pour tous les diplômes les droits effectifs à poursuite
d’études.
5) Organiser les synergies et la complémentarité des universités sur une base territoriale excluant leur
mise en concurrence et l’organisation d’un système d’enseignement supérieur à plusieurs vitesses.
Amplifier l’activité des écoles doctorales nécessaires dans toutes les universités qui doivent permettre
d’aller vers 15000 thèses soutenues par an, à l’horizon 2012.
6) Donner les moyens financiers, technologiques ; recruter et former les personnels pour un
renouvellement des pédagogies dans l’enseignement supérieur, diversifiées selon les champs disciplinaires.
7) Lancer un plan pluriannuel de recrutements d’enseignants-chercheurs et de personnels BIATOS
pour les universités et les organismes (à hauteur de 5000 emplois/an), et fonder les recrutements
d’enseignants-chercheurs sur des instances élues paritaires organisées sur la base des sections du CNU.
Combattre le précarité.
8) Augmenter le financement de l’enseignement supérieur et de la recherche sur budget de l’Etat
ramenant l’ANR à un rôle d’appoint, harmoniser sa répartition entre les établissements sous le contrôle
d’instances élues, telles le CNESER et le CSRT.
9) Réhabiliter les bâtiments universitaires vétustes, construire des équipements adaptés permettant
l’amélioration de la vie étudiante, le travail scientifique et pédagogique des personnels et l’insertion des
universités au coeur de la cité.
10) Faire adopter au parlement un moratoire sur la loi LRU préalable à un « Grenelle de l’enseignement
supérieur et de la recherche », permettant d’associer le dynamisme de toute la communauté universitaire à
une nouvelle « loi-programme » et à sa mise en oeuvre.
Signataires: FSU (SNESUP, SNCS, SNASUB, SNETAP, SNEP), UNSA (Sup’recherche, SNPTES),
SNTRS-CGT, Solidaire (Sud-Education, Sud-Recherche), SLR, SLU

Posté par nin71 à 08:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur MEMORANDUM UNITAIRE EN 10 POINTS

Nouveau commentaire